« J’aime, et fais ce qu’il me plaît ! »

« AIME, ET FAIS CE QU’IL TE PLAÎT ! »

PAR RAOUL GROSS

30 JUIN 2011

Dans un élan de joie, l’homme s’élance sur le chemin de sa liberté. Il sait que cette liberté lui est en ce monde promise dès son enfance, et pourtant il se demande, tout au long de son chemin personnel pourquoi il existe tant d’interdits qui souvent lui barrent la route de ses envies d’agir.

L’homme se demande quelle est la règle ultime à laquelle il devra se fier qui détermine en sûreté toutes ses actions. On lui a dit souvent dans son enfance : comporte-toi bien ! Et on lui répète encore aujourd’hui : agis en homme de bien ! Mais quel est ce bien ? Et qu’est-ce que bien se comporter ? Quelles sont les normes justes ? Les simples lois humaines ? Elles changent elles aussi !

Un ancien Sage de l’Antiquité s’était longtemps penché sur la question de notre liberté. Il s’était demandé, finalement, si nous devions toujours, par devoir, nous plier à toutes ces règles, éducatives, morales ou légales, au risque même d’en devenir des hommes au cœur sec et à l’esprit sclérosé. Pour cet homme, on devait avant tout se sentir libre dans sa vie, libre comme le sont les papillons qui volent en plein air, libre comme les oiseaux qui chantent en joie dans le ciel, libre comme le cours d’eau qui fait son lit jusqu’à la mer.

Il avait trouvé la solution pour vivre cette liberté en toute plénitude, sans que cela ne puisse affecter personne : il avait écrit : « Aime, et fais ce qu’il te plaît ! »

Dans cette formule remarquable, Augustin, -c’était son nom-, s’était en effet rendu compte que celui qui arrive à toucher le fond de son cœur dans un amour véritable y trouve en effet une telle beauté, une telle paix et une telle joie, qu’aucune de ses actions ne pourra se ressentir néfaste pour lui-même ni pour son entourage.

Son amour, en effet, dicterait l’ensemble de ses pensées, de ses paroles et de ses actes de telle sorte que tout ce qui émanerait de sa personne serait en pleine harmonie avec le monde alentour.

La liberté de cet homme serait ainsi totale car, ayant pu lui-même entrer en accord avec le monde, plus rien ne pourrait empêcher aucune de ses actions qui toutes seraient bonnes et conformes à l’amour.

L’amour qu’un homme éprouve au-dedans de lui-même lui donne la liberté de se comporter comme il le souhaite, puisque tout son comportement s’inscrit en adéquation avec l’Amour qui est Loi et Ordre Universel.

En somme, rien ni personne ne peut s’opposer à l’amour et à l’harmonie, par le fait même qu’ils sont amour et harmonie. Ainsi, à celui qui aime, la liberté est garantie.

« Aime et fais ce qu’il te plaît ! » est ainsi la plus haute formule de liberté que l’on puisse véhiculer encore de nos jours. Si nous aimons, nous serons libres d’agir à notre guise sans peur de mal faire. Comme des oiseaux nous chanterons notre joie et nous volerons là où nous porteront nos ailes, pour le plus grand bonheur de ceux qui nous aiment.

Tagged with: , ,
This post was written by
Comments are closed.