COURAGE, CONFIANCE

COURAGE, CONFIANCE.

PAR RAOUL GROSS

21 JUIN 2011

Courage, confiance. Parfois l’inconnu qui s’ouvre à nous, lorsque nous entreprenons un chemin nouveau, peut nous effrayer. Parfois, lorsque nous nous trouvons devant une porte qui va s’ouvrir devant notre vie, l’appréhension peut nous gagner. Face au jugement des autres, face à notre propre évaluation, notre certitude et notre estime peuvent faiblir.

L’existence nous met souvent à l’épreuve qui demande que nous soyons forts et vaillants devant la rudesse des exigences. Et lorsque nous doutons, lorsque nous sommes en proie au silence et à la faiblesse de notre solitude, lorsque nous traversons nos propres déserts, souvenons-nous de cette injonction sacrée : courage, confiance.

Elle signifie que nous ne sommes pas seuls sur le chemin. Elle veut nous dire tout d’abord par le courage, que notre cœur, -puisque le courage parle du cœur-, ne nous abandonne jamais qui est au centre de notre être ; que dans notre cœur se trouve l’amour à explorer ; et que cet amour peut se porter à la Vie que nous avons reçue en partage, quelle que soit l’aventure personnelle à nous destinée. Lorsque nous manquons de force, c’est le cœur, et donc notre amour, qui viendront nous la redonner par le courage. Nous devons avoir cela à l’esprit.

Courage, confiance nous parle également de la confiance, -et là c’est la foi qui se retrouve en ce mot-. La foi nous conduit vers notre divinité intérieure tout d’abord : nous nous souvenons que notre âme nous conduit vers une lumière spirituelle et divine que nous portons en nous, encore voilée peut-être, mais dont la soif est de se connecter avec le divin. Quels qu’en soient les noms dont on l’affuble, le divin nous adresse de sa Providence les plus beaux cadeaux que la Vie puisse en tous temps nous offrir, pour peu que nous y placions notre confiance. Lorsque la situation nous paraît désespérée, plaçons notre confiance dans la Vie, qui est toute Providence, et abandonnons-nous avec confiance au Ciel.

Un regard de cœur et donc d’amour, un regard en confiance, et donc en fidélité avec notre aspect divin, voilà le sacré de notre humanité versée dans ce message d’espérance.

L’homme qui porte avec lui ces mots, l’homme qui les transmet à son fils, celui qui les donne à son frère, est un homme d’amour, de foi et d’espérance.

Il accomplit avec la transmission du message « courage, confiance » la mise en route, comme le départ sur le chemin de l’existence qui sur cette Terre nous est impartie à chacun. Une existence marquée ainsi d’une pierre blanche par ces deux mots qui accompagneront cet homme tout au long de sa route, parfois douce, d’autres fois plus rude, et qui le soutiendront et le guideront, en fin de parcours, vers sa divinité sacrée.

*

* *

Tagged with: , , ,
This post was written by
Comments are closed.